Un banquet offert à tous

Alors que la pandémie mondiale restreint tous les rassemblements et même les réunions familiales, voici que le Seigneur nous invite à sa fête, celle du « royaume », une fête géante de fraternité universelle. Aimer sans frontières, sans faire de différences entre les hommes, inviter le tout venant, « les mauvais comme les bons », précise l’évangile ; nous sommes dans l’enchantement de l’amour surabondant de Dieu, miséricordieux pour chacun. Venez à la fête…le repas est grandiose et gratuit. Or, les invités répondent avec désinvolture qu’ils ont mieux à faire…

Voici que cette invitation nous rejoint sur nos chemins. Il nous est demandé par le Seigneur, une ouverture du cœur et de l’esprit, plus large et plus en profondeur. La « Maison-Dieu » est une maison pour tous. Nous n’avons donc pas à juger les personnes, c’est l’affaire de Dieu. Le Seigneur nous invite à la joie et nous demande de la partager… Le repas des noces évoque l’eucharistie : « Heureux les invités au repas du Seigneur. » Rendons grâce…

Ce dimanche 11 octobre inaugure la Semaine Missionnaire Mondiale. Le pape François, dans sa nouvelle encyclique « Fratelli Tutti – Tous Frères », nous invite à être disciples missionnaires dans un mode de vie au goût de l’Evangile, dans la simplicité et l’amour fraternel…

 Jean-Marc Boissard, prêtre

Publié le 9 octobre 2020, dans Editorial, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Un banquet offert à tous.

Les commentaires sont fermés.