Archives de Catégorie: diocèse

La fraternité missionnaire (5)

Message de Monseigneur Leborgne

La fraternité missionnaire (4)

Message de Monseigneur Leborgne

La fraternité missionnaire (3)

Message de Monseigneur Leborgne

La fraternité missionnaire (2)

Message de Monseigneur Leborgne

Notre évêque : état d’urgence

 

État d’urgence

Monseigneur Olivier Leborgne

Les dernières semaines ont été marquées par une actualité particulièrement difficile. A la colère durable des gilets jaunes s’est ajoutée la fusillade du marché de Noël de Strasbourg. Et pour un certain nombre d’entre nous, cela ne vient qu’assombrir une situation économiquement, socialement ou familialement très précaire.

C’est dans ce contexte de délitement du lien social, de l’action collective, de la sécurité physique, sociale et psychologique, et de l’espérance, que nous allons fêter Noël.

Noël éclaire la situation que nous vivons : « En ceci : croire que le Fils de Dieu a mis ses pas dans les nôtres, si fragiles, c’est savoir que tout est né pour être sauvé, que les êtres finis, avec leurs insuffisances et leurs caries, non pas été jugés indignes de l’Amour de Dieu. »

Nous sommes nés pour être sauvés. Nous le savons. Mais il en faut du temps pour naître à cette réalité du salut, à cette joie de Dieu, pour y croire vraiment. Il faut traverser les murs du mérite, de la culpabilité, de l’utilitarisme, du moralisme, du mépris, de l’individualisme, de notre propre désamour de nous-mêmes, pour commencer à croire à l’incroyable révélation : Dieu met sa joie en moi (cf. So 3,21). Reconnue et accueillie, cette révélation devient un levier extraordinaire de conversion. « Le Seigneur ton Dieu est en toi », et le chemin de la « vie vivante » s’ouvre en nous, et par nous pour le monde.

A l’occasion des fêtes de Noël, je voudrais déclarer pour le diocèse l’état d’urgence.

Nous n’avons pas immédiatement plus de solutions que nos concitoyens et sommes pour la plupart autant perdus qu’eux. Mais nous avons une joie et un trésor, nous nous reconnaissons fils et filles du Père, et frères et sœurs par le Christ. Nous pouvons, nous devons faire cadeau à nos contemporains de cette fraternité.

État d’urgence, car nous ne pouvons pas nous satisfaire de bons sentiments. Revisitons notre pastorale à l’aune de cette fraternité. Toute demande de sacrement est en fait une demande d’espérance et de fraternité. Toute demande de catéchisme ou de catéchuménat est bien une demande d’espérance et de fraternité. Même si elles ne savent pas se dire.

État d’urgence : la création et la multiplication de fraternités missionnaires de proximité dans la Somme n’est pas une proposition pour ceux qui en auraient le goût ou le temps, elle est une intuition forte reçue à nouveau de l’Esprit pendant le synode, une exigence missionnaire pour les disciples du Christ. Prenons le temps de la vivre, et d’y inviter !

Noël, la fragilité d’un enfant qui porte l’espérance et le salut du monde. Noël, l’Église qui se laisse façonner dans sa fragilité pour devenir cette fraternité d’espérance au cœur d’un monde qui n’en a plus guère.

Il y a vraiment état d’urgence.

Joyeux Noël !

+ Olivier Leborgne
Évêque d’Amiens

Noël, la fragilité d’un enfant qui porte l’espérance et le salut du monde. Noël, l’Église qui se laisse façonner dans sa fragilité pour devenir cette fraternité d’espérance au cœur d’un monde qui n’en a plus guère..

La fraternité missionnaire (1)

Message de Monseigneur Leborgne

La joie et l’allégresse : exhortation du pape François

Semaine missionnaire mondiale

Ce dimanche a débuté la semaine missionnaire mondiale. Cette semaine répond à un triple objectif :
– S’informer sur la vie des chrétiens à travers le monde ;
– Prier pour la mission et les missionnaires ;
– Participer financièrement au fonds missionnaire mondial pour soutenir l’Évangélisation dans le monde (lors de la quête mondiale du dimanche de la mission (le 21 octobre)

 

-Pour notre diocèse,nous sommes invités dans chaque paroisse à prier et à donner pour la mission.

 

-Le diocèse nous propose également une rencontre témoignage ce jeudi 18 octobre 2018 à 20h30 au « pôle jeune » d’Amiens. (Pôle jeune d’Amiens : la « Mission Saint Leu », 6 rue Fernel à Amiens, dans la salle du « Kingdom Coffee » au fond de la cour intérieure). Ce seront des témoignages de jeunes qui vont partir en mission d’église, notamment Hugues et Elise qui partiront en équateur et Constance qui partira aux Philippines. Les témoignages seront suivis d’un échange sur le thème du volontariat international et sur le sens de ce type d’envoi en mission pour l’Eglise d’aujourd’hui.

Bonne semaine missionnaire à tous !

de la part de Donatien, Bernadette et Xavier pour le service de la Mission Universelle

Saint Firmin 2018

3 juin 2018 : Rencontre pour personnes séparées, divorcées-remariées

Notre évêque invite les personnes séparées, divorcées-remariées à une rencontre le 3 juin à Montflières. Toutes précisions sur cette rencontre dans l’invitation sur le site du diocèse.

Vous trouverez ici la lettre de notre évêque proposant cette rencontre