Archives de Catégorie: Information

En avant vers les fraternités missionnaires, au souffle de l’Esprit Saint : samedi 30 mars 9h30-11h30

Décès de Colette Patin

Colette Patin nous a quittés ce dimanche pour passer vers la Vie. Nous étions quelques uns, à ce même moment, à célébrer les vêpres en l’honneur de sainte Colette patronne de notre paroisse à laquelle Colette était très attachée. Nous l’avons tout de suite confiée au Seigneur dans notre prière et dans celle de notre communauté paroissiale.

Nous ne verrons donc plus sa haute silhouette élégante, ni aux permanences d’accueil de la maison paroissiale, ni dans les rassemblements de notre communauté, ni en ville.

Son dévouement n’avait d’égal que sa discrétion. Elle avait mis tout son savoir faire de rédactrice au service de notre feuille paroissiale de messe. Elle y consacrait son temps sans compter. Toutes les semaines, je voyais arriver avec plaisir son fichier que je mettais en ligne pour vous.

D’autres que moi pourraient parler d’elle plus longuement. Elle nous manquera à tous.

Que son mari, Lucien, sache combien nous prenons part à sa douleur.

Ses obsèques auront lieu mercredi 13 mars à 14h30 à l’abbatiale.

Qu’elle repose en paix.

Dominique Petit

Notre évêque : état d’urgence

 

État d’urgence

Monseigneur Olivier Leborgne

Les dernières semaines ont été marquées par une actualité particulièrement difficile. A la colère durable des gilets jaunes s’est ajoutée la fusillade du marché de Noël de Strasbourg. Et pour un certain nombre d’entre nous, cela ne vient qu’assombrir une situation économiquement, socialement ou familialement très précaire.

C’est dans ce contexte de délitement du lien social, de l’action collective, de la sécurité physique, sociale et psychologique, et de l’espérance, que nous allons fêter Noël.

Noël éclaire la situation que nous vivons : « En ceci : croire que le Fils de Dieu a mis ses pas dans les nôtres, si fragiles, c’est savoir que tout est né pour être sauvé, que les êtres finis, avec leurs insuffisances et leurs caries, non pas été jugés indignes de l’Amour de Dieu. »

Nous sommes nés pour être sauvés. Nous le savons. Mais il en faut du temps pour naître à cette réalité du salut, à cette joie de Dieu, pour y croire vraiment. Il faut traverser les murs du mérite, de la culpabilité, de l’utilitarisme, du moralisme, du mépris, de l’individualisme, de notre propre désamour de nous-mêmes, pour commencer à croire à l’incroyable révélation : Dieu met sa joie en moi (cf. So 3,21). Reconnue et accueillie, cette révélation devient un levier extraordinaire de conversion. « Le Seigneur ton Dieu est en toi », et le chemin de la « vie vivante » s’ouvre en nous, et par nous pour le monde.

A l’occasion des fêtes de Noël, je voudrais déclarer pour le diocèse l’état d’urgence.

Nous n’avons pas immédiatement plus de solutions que nos concitoyens et sommes pour la plupart autant perdus qu’eux. Mais nous avons une joie et un trésor, nous nous reconnaissons fils et filles du Père, et frères et sœurs par le Christ. Nous pouvons, nous devons faire cadeau à nos contemporains de cette fraternité.

État d’urgence, car nous ne pouvons pas nous satisfaire de bons sentiments. Revisitons notre pastorale à l’aune de cette fraternité. Toute demande de sacrement est en fait une demande d’espérance et de fraternité. Toute demande de catéchisme ou de catéchuménat est bien une demande d’espérance et de fraternité. Même si elles ne savent pas se dire.

État d’urgence : la création et la multiplication de fraternités missionnaires de proximité dans la Somme n’est pas une proposition pour ceux qui en auraient le goût ou le temps, elle est une intuition forte reçue à nouveau de l’Esprit pendant le synode, une exigence missionnaire pour les disciples du Christ. Prenons le temps de la vivre, et d’y inviter !

Noël, la fragilité d’un enfant qui porte l’espérance et le salut du monde. Noël, l’Église qui se laisse façonner dans sa fragilité pour devenir cette fraternité d’espérance au cœur d’un monde qui n’en a plus guère.

Il y a vraiment état d’urgence.

Joyeux Noël !

+ Olivier Leborgne
Évêque d’Amiens

Noël, la fragilité d’un enfant qui porte l’espérance et le salut du monde. Noël, l’Église qui se laisse façonner dans sa fragilité pour devenir cette fraternité d’espérance au cœur d’un monde qui n’en a plus guère..

Calendrier des messe des jeunes en 2018/2019

Les messes des jeunes pour l’année 2018/2019 auront lieu les mardis à 18h30 selon le calendrier suivant:

9 octobre, 6 novembre,  4 décembre 2018 à la chapelle sainte Colette,

15 janvier, 5 février, 12 mars 2019 au foyer du collège sainte Colette,

23 avril, 21 mai, 11 juin 2019 à la chapelle sainte Colette.

Vous y êtes tous invités.

Journées européennes du patrimoine

 

A l’occasion des journées européennes du patrimoine 2018,

L’Association des amis de sainte Colette et de l’abbaye de Corbie propose une visite libre de l’église Notre Dame de l’Assomption à La Neuville à Corbie les samedi 15 septembre, de 14h à 18h, et le dimanche 16 septembre aux mêmes heures. Des membres de l’association seront sur place afin de présenter cette magnifique église, témoignage de la foi à l’époque de la Renaissance.

Pèlerinage des mères de famille : 26 mai 2018

Le pèlerinage des mères de famille a lieu cette année autour de Corbie le samedi 26 mai 2018.

Toutes indications sont données sur le site du diocèse ici.

Cette journée est ouverte à toutes les femmes, mères de famille ou non. Elle sera en outre l’occasion de découvrir un peu plus notre environnement entre Corbie et Daours.

N’hésitez pas à y participer.

Inscriptions : Marie-Claire
06 13 46 70 43
mfmcstoclin@hotmail.fr

Semaine de Sainte Colette 2018

Notre paroisse fêtera comme chaque année la fête de Sainte Colette le 6 mars et la semaine de Sainte Colette qui a lieu cette année du 6 au 11 mars selon le programme suivant :

Le programme peur être téléchargé ici et l’affiche ici

Pèlerinage à Gand les 30 avril et 1er mai 2018

Sur les traces de sainte Colette de Corbie à Gand

30 avril – 1er mai 2018

L’association des Amis de sainte Colette de Corbie, en lien avec les Pèlerinages picards, propose un voyage pèlerinage à Gand, le 1er mai 2018.
Nous voyagerons le 30 avril dans l’après-midi pour nous installer le soir dans l’hôtellerie des carmes de Gand.
Le lendemain, 1er mai, nous irons à la découverte du monastère des clarisses, fondé au XVe siècle par ste Colette de Corbie et nous y rencontrerons les clarisses qui perpétuent encore aujourd’hui cette présence religieuse. Nous découvrirons des reliques de ste Colette conservées par la communauté et vénérées par les couples en espérance d’enfant. C’est dans ce monastère que Colette quitte la vie de ce monde, entourée de ses sœurs, le 6 mars 1447.

Ce pèlerinage sera accompagné par les prêtres des deux paroisses sainte Colette : Jean-Marc Boissard, curé de la paroisse sainte Colette de Corbie, Xavier Ley, curé de la paroisse ste Colette des Buttes-Chaumont à Paris.
Une célébration nous permettra de rencontrer les religieuses clarisses vivant aujourd’hui très simplement de l’esprit de st François et de ste Claire.

Nous découvrirons ensuite la ville flamande, son patrimoine historique, l’atmosphère vivante et animée de l’ancienne ville drapière, les spécialités flamandes.
La visite de la cathédrale st Bavon et la découverte du retable de l’Agneau mystique, chef d’œuvre de la peinture flamande clôtureront ce voyage.

INFORMATIONS PRATIQUES

Départ en car le lundi 30 avril Longueau (gare) 15h30 Corbie 16h. (place de la République)
Retour le mardi 1er mai Corbie 19h30 Longueau 20h
Hébergement au monastère des Carmes de Gand, repas du soir.

Programme du mardi 1er mai :
Messe au monastère des clarisses, rencontre avec les clarisses
visite guidée de la cité flamande, ses canaux.
Visite de la cathédrale et du retable de l’agneau mystique.

Bulletin d’inscription ici

Notre évêque parle de notre diocèse sur KTO

dimanche 24 septembre : Saint Firmin 2017

Rendez-vous le 24 septembre 2017 pour l’ouverture de l’année synodale.

Invitez vos amis, organisez des covoiturages….
A 10h30, messe diocésaine à la cathédrale présidée par Mgr Leborgne, remise à chacun des carnets de route.
Apéritif offert puis repas tiré du sac.
De 13h30 à 15h30, saynètes en picard,temps de chants, de louange et d’action de grâce, de formation et d’échanges… pour que chacun débute au mieux cette année si particulière pour notre diocèse.
Pour en savoir plus sur le synode, regardez cette vidéo de présentation.!