Archives de Catégorie: activités paroissiales

« C’est Jésus qui nous a appris à parler aux pauvres  » Pape François

« Ne pas faire du mal, c’est bien. Mais ne pas faire du bien, ce n’est pas bon. Nous devons faire du bien, sortir de nous-même et regarder ceux qui ont le plus besoin. »

« Regarde, frère et sœur, les pauvres sont au centre de l’Évangile. C’est Jésus qui nous a appris à parler aux pauvres. C’est Jésus qui est venu pour les pauvres. Que chacun dise dans son cœur ce que Jésus nous dit aujourd’hui, qu’il répète dans son cœur : « Tends la main aux pauvres ». Jésus nous dit encore une autre chose : « Tu sais, le pauvre, c’est moi ». La Vierge Marie a reçu un grand don : Jésus lui-même, mais elle ne l’a pas gardé pour elle, elle l’a donné au monde, à son peuple. Apprenons d’elle à tendre la main aux pauvres. »        (Angélus du 15 novembre 2020)

 

Veilleurs solidaires dans le confinement

————————————Veilleurs Solidaires——————————— 

Avec la fête de la Royauté du Christ se termine l’année liturgique. Dimanche prochain, nous entrerons dans le temps de l’AVENT. En cette période de confinement, la prière et la Parole de Dieu sont notre pain quotidien… Cultivons donc notre vie intérieure. Dieu comble celui qui vient vers Lui…

Pour toute information, n’hésitons pas à consulter les sites de nos paroisses et celui du diocèse : www.catho80.com Jusqu’au 1er déc, les messes sont suspendues. Profitons des messes TV et des propositions des médias…

Ces petits qui sont mes frères

En cette fête du Christ, Roi de l’univers, l’Eglise oriente notre regard vers le Christ-Jésus, humble serviteur des hommes, et vers Dieu s’incarnant dans la figure pastorale du berger prenant soin de ses brebis, les séparant des boucs.

La première lecture et le psaume nous disent tout ce que le Seigneur fait pour prendre soin de nous. Dieu nous aime et nous le montre : « C’est moi qui fais paître mon troupeau…La brebis perdue, je la chercherai…La brebis qui est malade, je lui rendrai des forces… »

Dans un monde super connecté, on ne peut ignorer la maladie, la faim, la nudité, la condition d’être étranger, d’être prisonnier, impossible d’ignorer ces souffrances…

Aimer Dieu, c’est aimer l’homme, c’est inséparable. Jésus nous demande donc d’avoir la même attitude que Lui envers notre prochain. Cela est très exigeant et nous engage profondément. Reconnaissons humblement nos faiblesses et notre condition pécheresse car il est aisé de passer à côté de l’autre sans le voir ni l’entendre. Mais heureux sommes-nous quand nous donnons du bonheur. Nos actes ont poids d’éternité ! Que l’Esprit-Saint nous donne la grâce de rencontrer Jésus vivant dans le visage de nos frères!

Jésus nous rejoint dans le plus concret de nos vies. « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume… »

 Jean-Marc Boissard, prêtre

Le pape François : la prière doit être « le premier désir de la journée »

Dans sa catéchèse sur la prière du 11 novembre, le pape François a invité à « prier avec insistance, sans se lasser. On doit toujours prier, même quand tout semble vain, quand Dieu nous apparaît sourd et muet et qu’il nous semble perdre notre temps. La foi peut sembler une illusion, une fatigue stérile. Mais pratiquer la prière signifie également accepter cette fatigue. Jésus a pris sur Lui chaque cri, chaque gémissement, chaque joie, chaque supplique… chaque prière humaine… Et c’est pour cela que le chrétien qui prie ne craint rien ».

Veilleurs solidaires dans le confinement

—————————————-VEILLEURS SOLIDAIRES————————————-

–Le Secours Catholique de Corbie informe qu’il assure une permanence d’accueil dans ses locaux -13bis place de la République- tous les vendredis de 9h à 11h30. Bougies et gâteaux « le fraternel » sont en vente. Pour un rendez-vous : 06 12 92 75 30 . Les besoins : dons financiers pour des aides d’urgence et des produits d’hygiène pour les colis de Noël, produits que l’on peut déposer à la chapelle Ste Colette dans une corbeille. (Chapelle ouverte tous les jours de 9h à 19h)

Les 3 Vallées, notre JOURNAL de SECTEUR, arrivera dans le courant de la semaine prochaine. En accord avec la Gendarmerie Nationale, chaque distributeur sera muni d’une attestation, l’autorisant à distribuer, en cas de contrôle.

Pour toute information, n’hésitons pas à consulter les sites de nos paroisses et celui du diocèse : www.catho80.com Jusqu’au 1er déc, les messes sont suspendues. Profitons des messes TV et des propositions des médias…

Vivre dans la confiance

En cette année de pandémie, le temps qui passe nous pèse et peut nous sembler bien long, bien triste…

Mais…

Un nouveau président des USA soulève l’enthousiasme populaire dans son pays et dans le monde. Notre nation vient de rendre un hommage vibrant à nos frères de Nice, victimes de la barbarie ainsi qu’à ceux de « 14-18 », héros de la patrie. Nos cimetières fleuris, en ce mois de novembre, honorent également la mémoire de nos chers disparus. J’ose emprunter au Général de Gaulle sa profession de foi : « La vie, depuis qu’elle parut sur terre, livre un combat qu’elle n’a jamais perdu ». Mais aussi à Maurice Genevoix, cette parole bienveillante : « Voici le moment où il faut que les vivants se retrouvent ! »  

Ce dimanche, la Parole de Dieu nous invite à ne pas faiblir et à ne pas gâcher nos capacités, telle cette femme qui, dans son travail, se donne et force l’admiration de tous. (Livre des Proverbes).

La parabole des talents révèle la confiance que Dieu met en l’homme, chargé de faire fructifier sa vie pour le bien d’autrui et celui de la création. « Ne restez pas endormis, soyez vigilants… » (St Paul dans la deuxième lecture). Oui, Dieu a mis en nous des talents à développer dans un esprit de responsabilité et d’audace, pour entreprendre…

On comprend alors qu’il s’agit d’oser, de prendre des risques, de faire fructifier cet amour de Dieu qui n’est pas fait pour être enfoui ni emprisonné dans des mots et des formules.

Non à la passivité, oui à l’action ! Tel est le message que nous adresse la Secours Catholique en cette journée mondiale de solidarité avec les plus démunis, ceux qui vivent dans la misère et la pauvreté !

 Jean-Marc Boissard, prêtre

Pour nourrir notre prière

Nous sommes à 45 jours de Noël. Invoquons la Vierge Marie. Je vous transmets ces deux prières pour vivre en communion en ce temps d’épreuve :

Prière à Notre-Dame :

Toi, Notre-Dame, Mère de ceux qui souffrent, nous vous confions en ce temps de détresse et d’épreuves, tous nos frères et sœurs souffrants. Répandez sur eux vos bienfaits maternels. Visitez-les. Réconfortez de vos dons ceux et celles qui vous invoquent. Nous nous tournons vers vous avec confiance. Prenez sous votre protection toutes les familles de la terre et ceux que nous aimons, les vivants et les morts. Avec votre cœur maternel, intercédez pour tous les malades auprès de votre divin fils et pour la paix. Amen

Prière pour les vocations :

Seigneur, aide toutes les familles à prier et à vivre dans l’amour.

Donne-nous l’évêque, les prêtres, les diacres, les vocations laïques et religieuses dont notre diocèse et nos paroisses ont besoin.

Sainte Vierge Marie, Mère de l’Eglise, priez pour nous.

Saints et saintes du pays de Somme qui nous avez précédés dans la foi, priez pour nous. Amen

Le pape François : la prière doit être « le premier désir de la journée »

La prière doit être « le premier désir de la journée, quelque chose qui se pratique à l’aube, bien avant que le monde se réveille », souligne le pape François à l’audience générale de ce 4 novembre 2020.

Depuis la Bibliothèque du palais apostolique du Vatican – où le pape a repris les rencontres hebdomadaires en retransmission, sans public direct, par mesure de lutte contre la pandémie de Covid-19 – Il a poursuivi ses catéchèses sur la prière, s’arrêtant sur la prière de Jésus, comme « une réalité mystérieuse qui permet de comprendre toute sa mission ».

« La prière est un art qu’il faut pratiquer avec insistance », a-t-il notamment expliqué, pour « une transformation progressive », pour devenir « forts dans les périodes de tribulation ».

« Sans vie intérieure nous devenons superficiels, agités, anxieux ; nous fuyons la réalité, et aussi nous-mêmes », a mis en garde le pape, invitant à un vrai « abandon entre les mains du Père ». Et d’expliquer également : la prière se vit dans « la solitude, car Dieu parle dans le silence ». 

Messe du dimanche 8 novembre

Pour vous aider à vivre la messe du 8 novembre qui ne peut pas être célébrée dans nos paroisses, une feuille de messe a été mise en ligne sur notre site ici, avec les informations habituelles ainsi que des commentaires des textes du jour.

Veilleurs solidaires dans le confinement

—————————————-VEILLEURS SOLIDAIRES————————————-

Une nouvelle fois, nous nous retrouvons, chez nous et en Europe, confinés pour contrer l’épidémie de Covid-19. Nous savons que nos évêques ont fait une demande auprès du Conseil d’Etat pour le maintien du culte dominical. A cette heure, nous n’avons pas encore de retour…

Sont suspendues donc, toutes les messes publiques et réunions. Je continuerai de célébrer seul, demain dimanche, en la chapelle Ste Colette à 10h30.  Vous pourrez vous y joindre par la pensée et la prière. N’hésitez pas à me faire parvenir des intentions, non seulement pour l’office du dimanche, mais aussi pour les messes de semaine… La chapelle Sainte Colette est ouverte chaque jour …

Vous pouvez prier avec les textes du jour sur www.aelf.org, ou en inventant une liturgie familiale, ou en participant à la messe télévisée sur France 2 ou KTO et à ce que nous offre les médias.

Des propositions diocésaines nous arriveront dans les jours à venir…

Je reste disponible pour une visite urgente et pour offrir le sacrement des malades.