Archives du 28 avril 2022

Déclaration d’amour           

Version imprimable ici

 ( 3ème dimanche de Pâques/C – 1er Mai 2022)

La dernière scène de l’évangile de Saint Jean a lieu au bord de la mer de Tibériade, au cours d’une pêche suivie d’un repas. Ce sont là des repères importants et familiers de la vie de Jésus avec ses disciples. C’est en effet, sur ce lieu, qu’il les a rencontrés pour la première fois et qu’il les a appelés.  C’est au cœur de leur aventure en mer, bien souvent agitée car ils doivent « ramer dur », qu’ils vont avancer dans la foi, parce qu’un certain Jésus les attend et les surprend. 

Tiens, un étranger est là sur la rive, qu’est-ce qu’il veut ?  « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger », leur demande-t-Il ? Non, répondent-ils ! Cet étranger, c’est bien sûr Jésus, le vivant, le ressuscité qui leur donne un indice pour qu’Ils le reconnaissent : « A droite de la barque, jetez le filet… » Le miracle s’accomplit, le filet déborde de poissons, la vie en abondance est là…Alors, ils sont dans un acte de foi : « C’est le Seigneur ». Oui, c’est bien Lui, Il n’y a pas de doute, Il nous attend, Il a même préparé le repas pour nous…

Pâques est le temps de l’Église. Ils sont ensemble dans la même barque, unis dans la foi, dans l’espérance et dans la joie de croire en la présence de Jésus qui appelle à tenir bon avec Lui, quoi qu’il en coûte, Lui qui se tient désormais sur l’autre rive, celle de l’éternité. Par trois fois, comme tout amoureux, le Christ-Jésus demande à Pierre, l’être aimé : « M’aimes-tu, m’aimes-tu vraiment ? »

A sa réponse en vérité, Jésus choisit de lui donner toute sa confiance en lui remettant la belle mission de « faire paître tout le troupeau, agneaux et brebis ». Comme le Christ qui confie à Pierre son Eglise, Il a besoin de chacun de nous. Répondons-Lui avec confiance et générosité

A cause de la rencontre inattendue du Christ-Jésus ressuscité, « en présentiel ! », et enfermés qu’ils étaient dans leur peur, les apôtres revivent dans la foi et l’espérance. « La paix soit avec vous, leur dit-Il ». Une énergie d’amour leur est donnée et transmise, en particulier à celui qui doute, Thomas. Ce n’est pas une « fake news », une fausse nouvelle, mais un fait réel !

Devant la beauté d’un paysage ou devant la surprise d’un évènement heureux ou malheureux, il nous arrive parfois d’avoir le souffle coupé. Je ne vois pas l’oxygène…mais en fait, je l’inspire pour vivre pleinement. Par contre, je suis dans une peine immense quand je perds un proche et pourtant, je crois qu’il est encore vivant en moi et dans le cœur de Dieu. Il y a des choses qui ne se voient pas mais que l’on sent au fond de soi… Oui, il est juste et bon de croire, d’oser la confiance ! « Heureux ceux qui croient sans avoir vu ».

« Sois témoin de l’Évangile et rend témoignage à Jésus » nous dit St Jean, « saisi par l’Esprit » dans son île de Patmos. « Ne crains pas » lui dit le Christ-Jésus, posant la main sur lui. Soyons donc dans la joie de croire que le Christ nous comble de la vie sans fin !

     Jean-Marc Boissard, prêtre


Agenda

Vendredi 29 avrilVillers-Bretonneux : 10h45 – messe à la Résidence Firmin Dieu

Samedi 30 avrilCorbie : 14h – préparation au baptême

Samedi 30 avrilDaours : 20h30 concert piano/voix à l’église et le dimanche à 16h. Entrée : 15€


Samedi 30 avrilVillers-Bretonneux : 18h30
messe de l’Alliance avec les couples qui se préparent au mariage

Dimanche 1er maiCorbie et Querrieu – messes à 10h30
Baptême de Louane Mascre à Corbie

Mardi 3 mai : Chapelle Ste Colette – 8h30 Laudes – 17h30 messe suivie de l’adoration eucharistique

Mercredi 4 mai  : Albert – 18h – rencontre des délégués inter-paroisses pour le synode romain


Samedi 7 Mai : Messe à 18h30 à Beaucourt -sur- l’Hallue

Dimanche 8 Mai : Villers-Bretonneux et Corbie – messes à 10h30 –

Premières communions eucharistiques et baptême de Rose Dormy-Buffet à Corbie 


Veilleurs solidaires

Mystère du sacerdoce

Frères et sœurs, je vous demande ceci : émerveillez-vous […] du mystère du sacerdoce. Prêtres et évêque, nous sommes vos frères et tout dans notre Église doit être habité, traversé par cette fraternité entre baptisés, qui marchent ensemble et se laissent rejoindre par le Christ. Mais contemplez en même temps ce mystère du sacerdoce apostolique.

Ressentez un peu la joie des prêtres et de l’évêque, qui ont un bonheur profond à être l’ami de l’Époux, Jésus, l’unique Sauveur. Pensez à la vocation unique de ces hommes : elle ne les dispense pas des faiblesses humaines et du chemin de conversion que tout chrétien doit vivre.

Chacun d’eux porte pourtant en lui le secret de l’amitié du Christ qui lui a dit personnellement : suis-moi. Trésor de la vocation, qu’aucune contrariété du ministère ne peut ni ne doit éteindre.

Ce trésor de l’appel du Christ, je sais aussi que des jeunes le portent en eux en 2022, mais qu’ils hésitent à faire le pas.Alors, en communauté chrétienne, diocésaine, prions le Père de la moisson pour qu’ils aient l’audace et l’humilité de dire au Christ : si tu le veux, Seigneur, je te rejoins pour faire briller ton nom.

Avec les prêtres et chacun de vous, il nous faut donner plus de vigueur à la mission dans notre diocèse, sortir de la torpeur des mois passés, et réfléchir encore et encore, pour ouvrir des voies nouvelles :

Alors que notre diocèse achève sa consultation demandée par le Pape François, en vue du synode de 2023 à Rome, j’ai demandé, depuis des mois, au Père Samuel Leyronnas de préparer un plan pour renouveler la formation des chrétiens dans notre diocèse, car notre temps a besoin de baptisés mieux formés, enfants, jeunes et adultes. J’ai demandé au vicaire général Yves Delépine de consulter tous azimuts en vue de créer un service de transformation missionnaire de nos paroisses et communautés, pour faire suite à l’élan du dernier synode diocésain. J’ai demandé aussi au vicaire général Nicolas Jouy d’unifier et rendre plus performantes toutes les initiatives pour mieux faire route avec les pauvres.

Chacun d’eux veille, dans sa démarche, à associer le maximum de laïcs, de consacrés, de diacres et de prêtres, pour cette continuité de la mission et de la diaconie qui répand chez nous la bonne odeur du Christ depuis tant de siècles. À la rentrée de septembre, je souhaite que nous ayons bien avancé en ces domaines. Amen.

 + Mgr Gérard Le Stang, évêque d’Amiens

Extraits de son homélie lors de la messe chrismale (à retrouver sur amiens.catholique.fr)